fr | en | de


  contact

Institution search
(name, country, city)



Musées royaux d'art et d'histoire. Musée des moulages

©- ©- ©-

Collection
Category : Archaeology, Architecture, Art
Civilizations : Egypt, Pre Asia, Greece, Roman time, Middel Age, Renaissance, Modern time
Access : Pas d'accès
Description : C'est en août 1886 que le «Musée des échanges internationaux » (créé par arrêté royal du roi Léopold II le 30 octobre 1884 est installé dans le grand hall rectangulaire de l'aile gauche du Cinquantenaire (aile Nord/Musée de l'armée) construite pour l'exposition de 1880 et restée ensuite sans affectation. Il rassemble les moulages reçus de l'étranger et ceux réalisés en Belgique. C'est alors également qu'entrèrent dans les collections les premiers moulages d'oeuvres antiques : métopes et figures du fronton Est du Parthénon, sculptures d'Olympie, tribune des Caryatides. En 1889 les collections rassemblées par la section artistique de la Commission des Echanges internationaux et celles de l'ancien Musée des plâtres du Palais des Académies (issues du Musées des Beaux-Arts) constituent, le nouveau «Musée d'Art monumental.» En 1900, Henry Rousseau, secrétaire de la section Artistique de la Commission royale des Echanges internationaux, préconisa la création d'un "Office central des échanges artistiques internationaux" à la fois intermédiaire entre les musées se constituant des collections de moulages et organe facilitant les associations destinées à assurer l'exécution de moulages qui entraînaient des frais élevés. Ce projet fut communiqué par la Commission nationale belge à ses correspondants étrangers et une vingtaine y adhérèrent rapidement. Cependant cet Office ne fut pas créé immédiatement et il fallut attendre la fin des années '20. Dès 1910 une mise en oeuvre du projet d'échanges internationaux de moulages est effective comme le prouvent les moulages, issus de l'atelier de Bruxelles, acquis par exemple par le Musée de Madrid (à partir de 1923) où une salle est réservée à l'Arte belgica. La collection belge de son côté s'enrichit également d'oeuvres célèbres venues de l'étranger. En 1922 l'ensemble du bâtiment abritant cette collection est cédé au Musée de l'Armée et le déménagement des plâtres aura lieu en 1931 "par des prisonniers de droit commun encadrés par la troupe. Ils avaient en outre pour ordre de briser les moulages volumineux !" (Cl. Skinkel-Taupin) La collection du Cinquantenaire appelée également «Musée des moulages» constitua jusqu'en 1928 la «Section III Moulages et Reproductions des Musées royaux d'Art et d'Histoire». Par arrêté royal du 24 mai 1928, cette section est alors transformée en «Service général des moulages.» Le successeur de H. Rousseau fut M. Lefranc, qui cumula les fonctions de Conservateur de la Section des moulages, de responsable du magasin des images d'art (avec l'espoir de financer les autres services grâce au produit des ventes) et responsable du service éducatif pour l'accueil des groupes scolaires. Une des réalisations qu'il mit en oeuvre avec son assistante de l'époque, Mme S. Delevoy fut l'aménagement d'un choix d'oeuvres illustrant l'histoire de la sculpture et de l'architecture grecque et romaine "d'après les albums d'images de la collection de Boston" dans l'ancien hall d'Apamée (3 salles). C'est d'ailleurs cette salle qui fut abondamment utilisée pendant la guerre, les originaux ayant été mis en sécurité. Tout cependant fut détruit en 1946, lors de l'incendie de cette aile. Après la Seconde Guerre Mondiale, les moulages furent encore mis en valeur dans la section égyptienne à l'initiative du conservateur Pierre Gilbert. Cette section occupait alors la double enfilade des salles occupées actuellement par le mobilier et les industries d'art (y compris la salle Wolfers). Avec l'aide de Eugénie De Keyser, son assistante, une première salle était réservée à la reconstitution du tombeau de Nakht (XVIIIe dynastie) qui fut accessible jusqu'en 1968 et à une série de moulages (de l'atelier de Berlin?) permettant de suivre l'évolution générale des styles de la sculpture égyptienne de l'Ancien au Nouvel Empire. Un élément phare de ce parcours était la maquette du temple funéraire de Djezer en cours de découverte à l'époque (seul trois exemplaires auraient existé). Cet ensemble resta en place jusqu'en 1963, date du déménagement de cette section dans la nouvelle aile dite d'Apamée réservée aux diverses sections consacrées à l'Antiquité. La disparition de ces derniers moulages des salles du Musée du Cinquantenaire coïncida avec la création de l'espace réservé au Dynamusée. La section égyptienne continue cependant à présenter un salle introductive illustrée de plusieurs moulages dont la maquette en plâtre du site de Saqqhara. Actuellement les moulages rescapés de cette longue suite d'événements sont entreposés dans des caves du musées et dans un dépôt extérieur. (© Bernard Van den Driessche 2003)
Creating year : 1886
Restoration year : 1889
Modification year : 1928
Mould Number : ca 2500
Cast Number : plus de 3000
Bibliography : ROUSSEAU Henry, Notes illustrées sur l'art monumental et les moulages typiques du Musée des échanges, Court-Saint-Etienne, 1897. ROUSSEAU Henry , Musées royaux des arts décoratifs et industriels. Reproductions en galvanoplastie et en plâtre métallisé. Collection de la Commission royale des Echanges internationaux. Bruxelles, 1908. ROUSSEAU Henry, Catalogue sommaire des Moulages. Musées royaux du Cinquantenaire à Bruxelles, Bruxelles, 1913. ROUSSEAU Henry, Catalogue sommaire des Moulages. Musées royaux du Cinquantenaire à Bruxelles - IIIe section. Bruxelles, 1926 (2e édition) Cette réédition atteste du développement de la collection avec 3.150 moulages dont environ 2.500 avaient aussi un moule. MONTENS Valérie, Les moulages des musées royaux d'art et d'histoire. Histoire de la collection et de l'atelier des reproductions en plâtre, Bruxelles, Musées royaux d'Art et d'Histoire, 2008, 78 p. et ills.
Institution
Musées royaux d'art et d'histoire. Musée des moulages
Musées royaux d'art et d'histoire
Parc du Cinquantenaire
B 1040 BRUXELLES
Belgium - Europe
Status : Historical Coll.

Phone : +32/ (0)2 741 74 93
Contact
Mme Monique de Ruette, responsable des Archives aux MRAH
m.deruette@kmkg-mrah