fr | en | de


Un peu d'histoire...

Un colloque pour une action à plus long terme !

L'Association pour le Colloque International sur le moulage dont les statuts ont été déposés le 2 septembre 1986 a été créée pour l'organisation du colloque international intitulé "Le moulage", tenu à Paris les 10,11 et 12 avril 1987.
Les actes ont été publiés par "La Documentation française" à Paris en 1988.
(réf.ISBN : 2-11-001975-1)

Lors de son Assemblée générale extraordinaire tenue le 26 février 1988 elle a décidé de modifier son intitulé et quelques articles de ses statuts.
Elle est devenue ainsi :

l'ASSOCIATION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION ET LA PROMOTION DU MOULAGE.

Cette association est régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 et son siège social était fixé en 1997 à l'Ecole pratique des hautes études, 45 rue des Ecoles, 75005 PARIS. Il est actuellement fixé à Bâle (Skulpturhalle, Mittlere Strasse 17 - CH4056 Basel).

-----------------------------------------------------------------
Bref retour en arrière

Suite au voeu émis de lors de l'Assemblée générale de l'Association Internationale pour la conservation et la Promotion du moulage, du 12 mai 2006 (exercice 2005), M. Christian Pattyn, ancien membre du ministère de la Culture et de la Communication, a retracé un bref historique de la naissance de l'association, et Christiane Pinatel le rôle important qu'elle a joué dans ses débuts.

La pré-histoire de l'Association Internationale pour la Conservation et la Promotion des moulages.

L'initiative est venue de Simone Besques. C'était à la fin de l'année 1985. Elle était conservateur en chef de l'inspection générale des musées classés et contrôlés en charge du musée des moulages des monuments antiques de Versailles.
Elle était inquiète pour l'avenir de ce musée et de cette collection. Les moulages n'intéressaient que trop peu de monde. Le lieu, le manège des grandes écuries, un des plus beaux morceaux d'architecture du Palais, était convoité par de nombreux et puissants voisins. Elle avait un ami au cabinet de Jack Lang : Michel Colardelle, conseiller technique responsable du secteur des musées . Elle nous invita à dîner chez elle. Le diagnostic était simple : cette collection est méconnue, elle ne suscite pas l'intérêt qu'on devrait avoir pour elle.
Le remède : il faut la faire connaître pour la protéger.
La stratégie : organiser un colloque international qui attire l'attention sur l'importance des moulages d'antiques et la valeur exceptionnelle de la collection réunie à Versailles.
Pour cela : créer une association, et organiser un colloque.
Les statuts de « l'association pour le colloque international sur les moulages » étaient déposés le 2 juillet 1986.
Les trois membres fondateurs étaient : Simone Besques, Jean-Pierre Adam et Christian Pattyn.
Dès l'origine nous avions le soutien actif de Michel Bourbon, Philippe Chapu, conservateur du musée des Monuments français, Roland Etienne et Michel Parent alors président de l'ICOMOS, puis de Christiane Pinatel devenue une responsable de la collection de Versailles lors du départ à la retraite de Simone Besques.
Le colloque s'est tenu au Musée des monuments français les 10 et 11 avril 1987. Il était placé sous le patronage du Ministère des affaires étrangères, des directions des musées de France, du Patrimoine du Ministère de la culture, de l'ICOM (et de plusieurs comités spécialisés) et de l'ICOMOS.
Il réunissait 160 spécialistes dont plusieurs professeurs et responsables de collections de divers pays.
Dès l'année suivante, grâce au concours actif d'Hélène Pattyn, l'ensemble des communications était publié par la Documentation française.
L'objectif de l'association était atteint : le colloque international avait été un réel succès.

Dès lors, deux solutions étaient envisageables : soit dissoudre l'association,
soit pérenniser l'action en faveur des moulages en modifiant les statuts.
Lors d'une réunion chez Simone Besques le vendredi 29 janvier 1988 fut prise la décision de transformer l'« association pour le colloque international sur les moulages » en « association internationale pour la conservation et la promotion des moulages ».


Premières actions historiques de l'Association.

L'Association s'est ensuite peu à peu assoupie. En 1996, de nouvelles inquiétudes surviennent à propos de la collection des moulages d'après l'antique à Versailles. François Queyrel, professeur d'archéologie à l'EPHE, demande à Christiane Pinatel si l'association internationale des moulages existe toujours (Mme Simone Besques vit retirée en Touraine, mais s'intéresse au devenir de l'Association et de la collection à Versailles). Rendez-vous est pris entre ces derniers et M. Christian Pattyn, resté Président de l'Association, à son bureau. Juridiquement, l'association n'a jamais été dissoute. Il est donc facile de la réveiller en provoquant une assemblée générale.

L'assemblée est ouverte par M. Christian Pattyn à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes à la Sorbonne, le 25 novembre 1996. Ce dernier se retirera. De nouveaux membres du bureau sont nommés (Christian Llinas, professeur d'archéologie à l'Université de Montpellier, François Queyrel, vice-président, Brigitte Bourgois, conservateur en chef au Service de Restauration des musées de France, Mme Hélène Pattyn, secrétaire et Christiane Pinatel, trésorière). Lors de l'assemblée du 13 mars 1993, le professeur François Souchal, sollicité par le professeur Queyrel, en accepte la présidence.

Environ entre ces deux dates, un membre de l'association, le professeur Hanz Günther Martin, de la Frei Universität de Berlin, a envoyé dès le 7 novembre 1996 une pétition au Président de la République à l'Elysée, signée par de nombreux membres de l'Association et par des collègues scientifiques renommés, tant français qu'européens, en faveur du maintien du musée des moulages à Versailles. De plus à ce moment, étaient convoités par le Musée des monuments français les anciens moulages de chapiteaux grecs et romains et d'architecture antique, fleurons uniques de l'enseignement à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, envoyés par les directeurs de l'Académie de France à Rome et les missionnaires en Grèce, à partir de la fin du XVIIIe siècle, pièces déjà remontées à grands frais à Versailles à partir de fragments brisés par le transport. De nombreuses motions émanées de Comités scientifiques en Histoire de l'Art vinrent appuyer ces démarches. La directrice des musées de France, venue sur les lieux en février 1997 prit la décision du maintien de la collection des moulages à Versailles.

Par ailleurs, le professeur Christian Llinas, membre du bureau, avait organisé dans son Université, en février 1997, un colloque international sur les collections de moulages ; de même l'EPHE, en octobre 1997, sur les moulages et l'archéologie, sous la direction des professeurs Henri Lavagne et François Queyrel, soutenus par les conseils du Dr. Settis ; colloques très suivis, dont les actes publiés attestent l'importance.

Lors de l'Assemblée générale du 15 décembre 2000, le Président François Souchal demandait à être démis de sa fonction, ainsi que le professeur François Queyrel.
Le Dr. Tomas Lochman, directeur du musée de moulage de la Skulpturhalle de Bâle, posait sa candidature à la présidence, acceptée à l'unanimité. Au cours des dernières années, des changements sont survenus parmi les membres du bureau de l'Association. Ceux-ci, en plus de leurs obligations professionnelles, poursuivent leur mission pour la connaissance et la mise en valeur des collections de moulages artistiques. L'Association assure des assistances et une cohésion étroite entre les membres ; elle fait part des publications et des colloques internationaux. M. Bernard Van den Driessche, aujourd'hui ancien administrateur du musée de Louvain-la-Neuve (Université catholique de Louvain, Belgique), avait créé pour l'Association des pages web hébergées sur le site de son musée. Depuis 2006, le site web que vous consultez est devenu entièrement autonome et dynamique (php) grâce aux fonds fournis par les cotisations des membres.
-----------------------------------------------------------------